index.html

Habituellement le mois de juin, est dans les armées françaises, le mois au cours duquel les unités célèbrent divers évènements, et en particulier leurs anniversaires. Cette année 2017 n’a pas dérogé à la règle. Si ces cérémonies sont propices à appliquer des décorations colorées sur les avions, un autre événement plus rare en France a contribué à cette débauche de peintures, à savoir le NATO Tiger Meet qui s’est tenu sur la BAN de Landivisiau.


Direction Nancy-Ochey

Tout avait commencé début juin sur la BA133 de Nancy, pour célébrer le centenaire des deux dernières escadrilles  de la 3e escadre à ne pas encore l’avoir fait.

Il s’agissait en l’occurrence de deux escadrilles de l’EC 1/3 Navarre, la SPA95 et la SPA153,  respectivement créées le 20 mai 1917 à Souilly, et le 1er juillet 1917 à Etampes-Mondésir. Durant le premier conflit mondial ces unités se couvrirent de gloire avec un bilan de 15 victoires homologuées et 19 probables pour la «  95  », et 13 victoires homologuées et 4 probables pour la «  153  ».

C’est sous une superbe météo estival que se déroula la journée. Le morceau de choix étant les deux Mirage 2000D décorés pour l’occasion. Chaque machine arborant sur la dérive son insigne géant d’escadrille, et sur les bidons, en plus d’un ruban de la couleur de la SPA, les silhouettes des avions qui firent l’histoire de ces deux escadrilles. Pour l’occasion un autre D décoré avait été installé sur le parking, à savoir le «  vanille-chocolat  » de l'EC 3/3 Ardennes  du raid de Ouadi-Doum. A noter que sauf problème technique, ces trois machines ont été sélectionné pour être utilisé toute la saison par la patrouille de démonstration tactique Couteau Delta. 

En plus des «  muds  » de la base, d’autres machines vinrent participer à un petit meeting privé. Tout d’abord le bien connu De Havilland Vampire FB.6 mais aussi un joli et plus rare Mustang bipace d’un collectionneur allemand basé à Bremgarten. Après ce fut aussi l’occasion de voir voler de nouveau le solodisplay Alphajet.  Enfin l’honneur revint à la Patrouille de France de clôturer cet événement, le fait qu’Athos 2 soit un ancien pilote de 2000D (mais au 2/3 Champagne) n’étant surement pas étranger à la présence de la célèbre patrouille.

Le Neu-Neu souffle 75 bougies

Le lendemain, beaucoup plus au Sud-Ouest, ce fut la BA118 de Mont de Marsan qui célébra l’anniversaire d’une des unités les plus mythiques de l’Armée de l’Air. En effet le Régiment de Chasse 2/30 Normandie Niemen fêtait en cette année 2017 son 75e anniversaire. Dorénavant complètement opérationnel sur Rafale,  le Neu-Neu avait superbement décoré pour l’occasion une de ses machines. Le Yak-3 présenté à ses côtés marquait bien la filiation avec son glorieux passé,. Malgré une météo bien maussade et un plateau statique un peu maigre, l’évènement fut marqué comme il se doit par les les démonstrations de l’EVAA, du Rafale solodisplay ainsi qu’une nouvelle fois de la PAF.

Un NTM au gout iodé

En marge de ces anniversaires, sur la BAN de Lanvisiau se tint le célèbre NATO Tiger Meet. Une nouvelle occasion de voir une belle débauche de machines décorées.

Après l’énorme édition de l’année précédente à Saragosse en Espagne, cette session bretonne était revenue à des standards plus classiques en terme de machines présentes. Pour pouvoir accueillir un maximum de participants, le temps du NTM, la flottille 12F avait quitté la BAN pour une opportune campagne de tir à Solenzara en Corse. Malgré tout, cette édition prouva une nouvelle fois l’uniformisation inéluctable des parcs aéronautiques au sein de l’OTAN. Pour s’en convaincre il n’y avait qu’à déambuler le long des parkings pour voir une flopée de Rafale, F-16 et autres Eurofighter.

Heureusement certaines traditions tigres perdurent, comme celle de décorer un avion de son unité. Les belges du 31 sqn, membre historique du NTM, répétèrent le principe d’années précédentes, à savoir une machine décorée, et toutes les autres avec un logo rappelant cette décoration. Le F-16 FA-94 était le porte étendard, avec une décoration «  les pirates embarqués  », ainsi que d’une touche d’humour et sa cocarde taguée  d’une ancre marine  ! Les suisses recyclèrent la décoration de 2017.

En revanche la France mit le paquet pour l’occasion. A tout seigneur tout honneur, la 11F décora superbement le Rafale M36 d'une superbe robe tigrée blanche. Un Rafale B de l’ECE 1/30 portait quant à lui une décoration tigré assez discrète. L’autre unité montoise, l’EC 3/30 Lorraine avait voulu marquer avec style sa première apparition au NTM depuis sa récupération des traditions de la SPA162, avec une Rafale C joliment décoré d’un très classique et agressif félin sur la dérive. Les équipages du 3/30 avaient quant à eux bien assimilé le «  tiger spirit  » en arborant de superbes moustaches. Mais le camps français ne se limitait pas aux «  pointus  », en effet un Hawkeye de la 4F était aussi de la fête et pour l’occasion avait reçu ça et là quelques touches tigrés.  Enfin l’ALAT complétait ce joli tableau avec une gazelle du 3e RHC très joliment décorée, mais surtout un Tigre du 5e RHC à la parure féline du plus bel effet.