index.html

Pour faire défiler les images, cliquez à gauche ou droite, pour fermer l’image cliquez au centre de celle-ci

«Yuma est une ville dans l'État de l'Arizona, aux États-Unis, siège du comté de Yuma. Elle est située dans le sud-ouest de l'État, à la confluence du fleuve Colorado et de la rivière Gila. Près des frontières avec la Californie au nord-ouest et le Mexique à l'ouest et au sud. D'après le livre Guinness des records, Yuma est “ la ville la plus ensoleillée de la planète”. C'est ce qu'en dit le site Wikipedia. En revanche, pour tous les passionnés d'aviation, Yuma rime plutôt avec énorme base aérienne des Marines.


Un peu d'histoire concernant MCAS Yuma

En 1928 un terrain fut acheté près de Yuma par le gouvernement. Dans un premier temps des avions militaires et civils utilisaient occasionnellement ces pistes en terre. La seconde guerre mondiale changea la donne et des travaux d'infrastructure y furent réalisés en 1942, et la plateforme devint Yuma Army Airfield le 15 décembre de cette même année. Durant ce conflit, l'activité principale de ce terrain fut l'entraînement sur AT-6 et B-26 Marauder, une école au profit des mitrailleurs y était aussi installée. A l'issue de la guerre, la base fut fermée le 1er novembre 1945. Mais le 1er janvier 1954 Yuma Air Force Base fut réactivée au profit de l'Air Defense Command (ADC). Sans unité permanente, sa fonction principale était l'entraînement de ses escadrons au tir à la roquette. En 1956 la terrain prit le nom de Vincent Air Force Base. En 1959 l'Air Force se sépara de cette base, et celle-ci passa sous le contrôle de l'USMC et prit son nom actuel de MCAS Yuma le 20 juillet 1962.

Cette Marine Corps Air Station est la plateforme aérienne la plus active de l’USMC en grande partie grâce à la proximité d’un large range d’entraînement dédié à l’appui au sol.

Yuma est la base hôte du MAG-13 qui met en œuvre deux unités de AV-8B Harrier (VMA-214, VMA-311), deux escadrons sur F-35B Lightning II (VMA-122 et VMA-211), une unité d’agressors sur F-5N (VMFT-401) et enfin une unité de drone sur RQ-7 (VMU-1). Enfin la base possède un H&HS qui met en œuvre des UC-12 et HH-1N.

Beaucoup d'actions sur la MCAS

Spotter aux Etats-Unis n'est pas toujours aisé, et la MCAS de Yuma ne pas fait exception à la règle. Dans ce pays les emprises au sol sont souvent énormes, et les approches régulièrement bien à l'intérieur du périmètre de la base. Et dans le cas de Yuma, il faut rajouter au challenge le fait qu'il y a quatre pistes..deux 03-21, une 08-26 et enfin une 17-35. Malgré tout il existe de vrais bons points ou se positionner, et ici la sécurité est plutôt relax avec les photographes.

En cette fin avril, outre le fait qu'il règne une chaleur écrasante, nous sommes dans l'ultime semaine (FINEX) du WTI 2-18 (Weapons and Tactics Instructor). Ce qui veut dire qu'en plus des locaux, beaucoup d'autres machines venant de différents endroits, volent depuis Yuma. La dalle est pleine à craquer de MV-22B, CH-53E, et KC-130J venus des proches bases californiennes de Miramar et Camp Pendelton, mais aussi des plus éloignée stations de Cherry Point et Beaufort. L'US Navy est aussi de la partie avec des EA-18G Growler de NAS Whidbey Island.

A chaque fois que des appareils décollent de Yuma, dans les minutes qui suivent ou qui précèdent une paire de F-5N agressors partent aussi. Ceux-ci reviennent généralement se poser 40 minutes plus tard, après avoir surement fait transpirer comme il se doit les élèves.

A noter qu'aucun F-35B ne semble voler durant notre présence, mais il faut souligner qu'un grand nombre d'entre eux est actuellement déployé à Iwakuni au Japon.

Malgré tout, l'activité est soutenue tout au long de la journée.


Au final, cette belle journée sous le brûlant soleil de l'Arizona, a permis d'admirer une grosse trentaine de machines différentes, et pour la plupart d'entre elles plutôt rares dans nos contrées européennes.