index.html

Pour faire défiler les images, cliquez à gauche ou droite, pour fermer l’image cliquez au centre de celle-ci

Le 27 mai dernier sur la BA133 de Nancy-Ochey se tint une cérémonie pour marquer la mise en sommeil de l'ETD 4/3 Argonne. Un peu plus de dix ans après sa renaissance sur la base de Meurthe-et-Moselle, cette unité dédiée à la formation quitte une nouvelle fois la scène.


Un peu d'histoire

Composé des escadrilles SPA31 «  Archer  » et SPA48 «  Tête de Coq  », l'Escadron de Chasse Argonne est créé en tant que EC 3/1 sur la base aérienne de Saint-Dizier le 1er février 1953. Equipée de F-84G Thunderjet, l'unité a pour vocation la spécialisation tactique des jeunes pilotes sortants d'écoles. En 1956 l'escadron se transforme sur F-84F Thunderstreak. La guerre d'Algérie, et le système de parrainage des unités d'appui, conduit la 1re Escadre à se séparer d'un escadron, c'est ainsi que le 3/1 est dissous le 1er novembre 1957. Le sommeil va être long et profond car il faut attendre le 1er mai 1974 pour que l'EC 2/7 soit réactivé toujours sur la base aérienne de Saint-Dizier mais cette fois-ci sur le tout nouveau Jaguar. Principalement équipé de biplace (Jaguar E) la mission principale de l'Argonne est la transformation des pilotes sur le biréacteur franco-anglais. Malgré cette mission noble de formation, l'Argonne s'illustre en 1980 en remportant la coupe tactique, puis en 1988 en s'adjugeant la prestigieuse coupe Comète. Mais en 2001 l'EC 2/7 est une deuxième fois dissoute. C'est le 1er juin 2010, mais cette fois sur la BA133 de Nancy, que l'ETD 2/7 (Escadron de Transformation Mirage 2000D) est recréé. Sa mission principale est une nouvelle fois celle de former. En 2016, l'unité devient 4/3 pour coller au mieux à la renaissance de la 3e Escadre de Chasse, une dénomination qu'elle conservera jusqu'à sa mise en sommeil.

Une jolie cérémonie

Habituellement les cérémonies qui voient la disparition d'unités sont plutôt discrètes et généralement empreintes d’une certaine mélancolie, mais dans le cas de celle de l’ETD 4/3 Argonne ce ne fut pas du tout le cas. En effet, pour cet évènement la patrouille tactique Couteau Delta fut réactivée, et la Patrouille de France monta de Salon de Provence pour réaliser une démonstration. A l'issue d’une très longue année de pandémie qui a annulé toutes les manifestations aéronautiques, est-ce que les ambassadeurs de l’Armée de l’Air et de l’Espace ont voulu profiter de cette cérémonie pour se dégourdir un peu les jambes ? Ou était-il prévu de longues dates que cet évènement se déroule de la sorte ? Peu importe au final, ces démonstrations aériennes furent surtout l’occasion pour tous ceux présents de renouer un peu le fil avec le plaisir de voir évoluer des avions de combat dans l’enceinte d’une base aérienne.

Patrouille tactique très populaire jusqu’à sa mise en sommeil fin 2018, la patrouille Couteau Delta sur Mirage 2000D réapparue pour l’occasion. Après quelques vols de familiarisations et de répétitions, les quatre nouveaux membres d’équipage volant sur cette paire de D retrouvèrent très rapidement les automatismes et la routine de cette démonstration. Volant vite et bas, les Mirage semblaient parfaitement dans leur élément, même avec une météo hasardeuse ! Hasard des mutations, un ancien pilote des Couteau Delta était un des équipiers de la Patrouille de France qui se produisit à la suite de cette démonstration tactique. Pour la PAF c’était une des premières démonstrations de l’année. A noter qu’après la saison blanche 2020, c’est l’ensemble des membres de cette patrouille qui a été reconduit  en 2021, aucun nouveau n’a été intégré, ainsi le leader restera trois ans à la PAF au lieu des deux habituels (dont une comme charognard).

Enfin comme il est de bon ton, le 4/3 appliqua une jolie décoration spéciale sur la dérive d'un Mirage 2000D (628, 3-JL), malheureusement lors du vol photo en compagnie de la Patrouille de France, la pluie et le vent relatif endommagèrent un peu cette décoration, notamment la silhouette de F-84F qui s'envola définitivement...


Le futur

La mise en sommeil de l'ETD ne signifie pas la fin de la mission de transformation sur Mirage 2000D, bien au contraire.

Mais les défis qui attendent l'EC 2/3 Champagne - qui va reprendre cette mission de transformation -  sont nombreux.

Tout d'abord à l'été 2022, il faudra intégrer la flotte de sept Mirage 2000B qui monteront d'Orange suite à la mise en sommeil de l'EC 2/5 Ile de France. Récupérer ces Mirage «  bleus  » sous-entend que le Champagne formera aussi les futurs pilotes de Mirage 2000-5F, des «  chasseurs aux yeux bleus  » chez les «  Muds  », une petite révolution  !

Enfin, avec l'arrivée des premiers Mirage 2000D rénovés le 2/3 devra composer dans un premier temps avec un standard supplémentaire, une contrainte bien connue du 4/3 durant son existence, mais qui à terme disparaitra avec une flotte complètement homogène. Une mission dont sauront s’acquitter à coup sûr les personnels de la BA133.