Pour faire défiler les images, cliquez à gauche ou droite, pour fermer l’image cliquez au centre de celle-ci

Saint-Dizier 2005

27 octobre 2005, Base Aérienne 113 de Saint-Dizier, une autre époque ! C’est en effet à l’automne 2005 que s’était tenu en Haute-Marne l’exercice Chef de Mission.

Un peu plus tôt dans l’année (juin pour être plus précis), l’EC 1/7 Provence avait été mis en sommeil suite au départ des derniers Jaguar que mettait encore œuvre l’Armée de l’Air.

En attendant sa prochaine réactivation sur Rafale (courant 2006), il ne restait sur la base de Saint-Dizier qu’une poignée d’Alphajet qui n’était utilisée qu’au profit des abonnés. Beaucoup d’espace étant disponible il fut décidé que la base bragarde accueillerait l’édition 2005 du Chef de Mission.

TLP à la française

En 2005 la France n’ayant pas encore rejoint le commandement intégré de l’OTAN, elle ne pouvait bénéficier des mêmes avantages que les pays membres de plein droit. C’était particulièrement vrai avec le TLP (Tactical Leadership Program) pour lequel les forces aériennes françaises ne disposaient que d’une douzaine de places de stagiaire par an. Afin de pouvoir qualifier plus d‘équipages au statut de Mission Commander, l’Armée de l’Air depuis 1997 organisait son propre TLP à savoir le stage Chef de Mission.

Le stage

En cette année 2005 la grande réorganisation des forces armées n’avait pas encore commencé. C’était plus particulièrement vrai pour l’Armée de l’Air qui mettait encore en œuvre un nombre respectable d’escadrons de chasse ! Aucune inscription « Armée de l’Air » n’avait encore fleuri sur le pied de dérive des avions de combat, et les codes individuels appliqués sous le cockpit des avions faisaient encore référence aux glorieuses escadres de chasse, disparues dans les faits depuis 1995 !

En ce bel automne, il était possible d’admirer encore des F1CT du 1/30 et 2/30 de Colmar, des 2000-5F du 2/2 Côte d’Or,   des 2000N du 1/4 Dauphiné, ou bien encore des 2000C du 1/5 Vendée !

Pas que l’Armée de l’Air

En plus des escadrons de l’Armée de l’Air, d’autres unités avaient rejoint ce stage Chef de Mission. A commencer par la Marine Nationale avec des Rafale M. Ceux-ci, de la 12F, étaient encore au tout premier standard F1, standard qui en 2008 leur serait fatal…en effet depuis les avions ont été mis sous cocon à Landivisiau en attente d’un rétrofit. En cet automne 2005 le Rafale M n’était déclaré opérationnel que depuis un an, aussi il était impossible aux journalistes d’approcher de trop près les appareils au sol ! Enfin deux autres pays avaient décidé de participer à ce stage : l’Allemagne avec des Tornado ECR et la Suisse avec des F/A-18C Hornet.

index.html