index.html

Pour faire défiler les images, cliquez à gauche ou droite, pour fermer l’image cliquez au centre de celle-ci

IWM

Acronyme un peu barbare pour Imperial War Museum, c’est le nom du grand musée aéronautique qui se trouve à Duxford dans le Cambridgeshire, à environ une heure de voiture du Nord de Londres. Sur près d’un kilomètre, plusieurs hangars jalonnent le parcours des visiteurs pour leur offrir plusieurs thèmes.

AirSpace

Tout commence par un immense bâtiment qui propose à travers une superbe collection d’appareils, une vision globale de ce qu’est et fut la construction aéronautique au Royaume-Uni. A peine l’entrée passée nous sommes de suite dans le bain avec une salle de restauration où attendent trois machines défraîchies mais complètes, à savoir un prototype de l’Eurofighter Typhoon, un Shackleton, et un impressionnant Victor. Après cette agréable mise en bouche, on peut pénétrer dans le grand hall proprement dit ou s’entasse des dizaines de machines ! La lumière indirecte qui passe au travers d’une des parois du bâtiment, est plutôt faiblarde et peu coopérante pour prendre des photos dans de bonnes conditions, quant à l’espace, c’est ce qui manque le plus…les avions sont quasiment les uns sur les autres. Mais la magie opère malgré tout. Cette salle présente Lightning, Lancaster, Vulcan, Hasting et autre Sunderland au sol, ou bien encore Canberra, Jaguar ou Harrier suspendus au plafond. Une des pièces centrales est le BAC TSR2, avion légendaire s’il en est dans l’esprit des passionnés d’outre-Manche. Il faut dire que la bête a de quoi impressionner, en effet il est possible de passer dessous sans se baisser, les ailes sont à une hauteur phénoménale, et l’avion n’en finit pas tellement il est long!

American Air Museum

La visite se poursuit avec le bâtiment dédié à l’aviation américaine. Un F-15A du 5th FIS de Minot AFB monte la garde un peu avant l’entrée. Le chemin qui conduit à l’American Air Museum est bordé de grands panneaux en verre sur lesquels sont gravés les silhouettes des bombardiers perdus par les différents groupes de la 8th Air Force durant la seconde guerre mondiale…le nombre terriblement impressionnant donne bien une idée du prix humain payé pour libérer le vieux Continent.

Si l’AirSpace semblait encombré, l’American Air Museum n’a rien à lui envier…En effet dans un bâtiment à la très belle architecture, avec sa large façade vitrée, la gageure a été relevée de faire tenir dans un faible espace, un B-52, un B-29, un SR-71, un F-111, mais aussi des Phantom, Super Sabre, Avenger et autres U-2 ! Les machines sont dans un état de conservation superbe.

Battle of Britain

La visite continue avec le hall Battle of Britain. Au vu de la collection, ce nom n’est pas forcément des plus adaptés. C’est vrai que si cet endroit ouvre sur les traditionnels Spitifire et Hurricane, ainsi qu’un Bf-109 joliment mis en scène, le gros de la collection se concentre malgré tout sur l’âge d’or de la Royal Air Force lors de la Guerre Froide, avec ses meilleures productions comme les Gloster Meteor et Javelin, Hawker Hunter ou bien encore un Phantom Spey qui donne la réplique à un Mig-21 hongrois. Cerise sur le gâteau avec un avion so british, en l’occurrence le Vickers Varsity.

Un musée bien vivant

Particularité de l’Imperial War Museum, ici la visite ne s’arrête pas aux seuls avions exposés, mais elle se poursuit avec le hangar où sont restaurés les avions, dans lequel travaillent devant vous, tous les spécialistes de la restauration aéronautique. Dans ce bâtiment se trouvent de nombreux trésors comme ce Heinkel 111, ce Mil Mi-24 Hind est-allemand ou bien encore ce FMA IA 58 Pucara capturé par les anglais, à l’issue de la guerre des Falklands. Enfin un autre hangar regorge de machines toutes plus belles les unes que les autres, c’est en effet ici que se trouvent les appareils de The Fighter Collection. Au moment de notre visite, les mécanos mettaient la dernière main à la restauration d’un très rare P-47G, et à l’extérieur un Catalina pratiquait un point fixe moteur.