index.html

Pour faire défiler les images, cliquez à gauche ou droite, pour fermer l’image cliquez au centre de celle-ci

March Field Air Museum

March ARB à Riverside, au nord-est de la mégapole de Los Angeles.. C’est là qu’en plus du 336th ARS sur KC-135 et du 729th AS sur C-17A se trouve un fameux musée aéronautique qui présente une superbe collection des machines ayant équipées principalement l’US Air Force. A peine arrivé sur le parking voitures, le ton est donné avec un A-26 Invander, un RF-4C, et un superbe Thunderchief qui gardent l’entée du musée. Comme il est habituel aux Etats Unis ce sont des vétérans qui s’occupent d’accueillir les visiteurs. Une fois acquitté du droit d’entrée de 10$, on se trouve tout de suite dans le vif du sujet. En effet dans un hall sont présentés un SR-71 en situation,  le nez d’un B-47 (qui servit en 1955 au tournage du film Strategic Air Command avec James Stewart) ou bien encore le seul et unique P-59A Airacomet survivant, une machine qui fit entrer l’Air Force dans l’ère du jet.

La chasse en force

Puis il est temps de sortir à l’extérieur pour admirer l’incroyable collection qui s’y trouve. Celle-ci est divisée en plusieurs thèmes et/ou périodes. Tout commence par une allée dédiée à la Century Serie. Même si l’absence du One-O-Four et du Delta Dart ne la rende pas complète, celle ci n’en n’est pas moins très intéressante avec la présence d’un superbe Voodoo biplace, d’un sublime Deuce portant le nom de George W Bush sous le cockpit (pour rappeler que le 43e président des Etats Unis effectua un peu plus de 370 heures de vol aux commandes de F-102 dans la garde du Texas), ou bien encore d’un rare F-105B, cette version de la « bûche » n’étant pas la version la plus connue. En face de ces chasseurs mythiques se trouve « Mig Alley », une sacrée collection de pointus made in Mikoyan. Si les Mig-15, 17 et 21 sont relativement courant, en revanche le Mig-19 (pendant du F-100) ou le Mig-23  camouflé aux couleurs tchécoslovaques le sont beaucoup moins.

Les bombardiers

Après cette orgie de chasseurs, il est temps de se diriger vers le coin des lourds avec quelques bombardiers mythiques de l’Air Force. Une jolie forteresse volante semble bien petite comparée aux monstres qui suivent, tout d’abord un légendaire B-29 Superfortress, puis un sublime B-47 Stratojet dont la peinture immaculée semble donner un coté encore plus opérationnelle à la machine. Enfin l’histoire de Boeing et les bombardiers stratégiques se termine avec un B-52D, dont la robe noire sinistre rappelle les missions de bombardements à hautes intensités que réalisa ce modèle Big Belly durant la guerre du Vietnam (175 missions de guerre pour l’exemplaire du musée).

Les premiers réacteurs

La visite se poursuit avec la zone dédiée aux premiers jets mis en œuvre par l’US Air Force. Cela commence avec un F-84C Thunderjet construit en 1948, puis se poursuit avec un énorme F-89J Scorpion qui gagna le surnom d’aspirateur volant à cause de ses entrées d’air très près du sol qui avaient une fâcheuse tendance à avaler tout ce qui pouvait trainer sur les pistes ou taxiways. Enfin cela se finit par la présence de deux Sabre dans des versions moins connues que les modèles A,E ou F, à savoir un L avec un nez radar, et un superbe modèle H à l’entrée d’air élargie dans une superbe livrée chatoyante. Il est à noter que le F-86H du musée de March fut déployé en France en 1961-62, plus précisément sur la base aérienne de Phalsbourg avec le 102nd TFW.

Le transport comme il se doit

Enfin vers le fond du musée se tient un espace dédié aux avions de transport. Cela va du VC-47 Dakota (un avion de la Garde de Californie dédié au transport du gouverneur), au C-141B Starlifter en passant par le C-119 ou bien encore un C-54. Cette collection présente un KC-135A qui fut le treizième exemplaire produit et qui entra en service dans l’’Air Force en 1957 ! Un C-123 Provider est aussi visible, cet exemplaire a la particularité d’avoir été déployé deux ans sur la base française de Dreux AB.

En dehors de ces grands thèmes, le musée présente aussi de nombreuses machines, toutes plus intéressantes les unes que les autres. Cela va d’un des deux seuls YA-9 de Northrop (concurrent malheureux du A-10), au onzième YF-14 de l’US Navy, en passant par un TA-4J dans une superbe livrée agressor de la VC-8.

Bref si vous êtes dans la région de Los Angeles, un stop au musée de March Field s’impose, en plus pour rajouter un attrait supplémentaire à la visite, des gradins ont été installés sous l’aile d’un KC-97 afin d’offrir aux visiteurs une vue imprenable sur les parkings et la piste de March ARB, et ainsi de pouvoir admirer en action les Globemaster III et autres Stratotanker.